Notes historiques

Notes écrites par monsieur Emile Bénestan, vraisemblablement au début des années 1940. Il était le petit-fils d’Alexis Bénestan dont il est question dans le texte.
———-
Les orthographes, majuscules, ponctuations etc.. ont été respectées. Par contre, l’ordre des différents paragraphes a été modifié pour respecter la chronologie.


Grand Père Joseph Alexis Bénestan a été membre du conseil de fabrique de 1825 à 1827 et Président du conseil de 1869 à 1878.
Il était maire de Gonfaron de 1861 à 1863.
C’est à cette époque que fut bâtie la nouvelle Eglise et le procès-verbal qui a été placé dans la pierre de fondation de l’angle gauche de la façade est signé par lui.

Grand Père Alexis Bénestan a été membre du conseil de fabrique de 1847 à 1861 de 1869 à 1878 comme Président du conseil et de 1861 à 1863 il fut nommé Maire de Gonfaron pendant la construction de la nouvelle Eglise. Il décéda en 1878 étant Président du Conseil de fabrique.
Quand Gd Père est décédé, il y avait à Gonfaron 2339 habitants 52 baptêmes 15 mariages 55 Décès 38 première communions et 61 Confirmations.
Pendant qu’il était maire : 2491 habitants 84 baptêmes 16 mariages 67 Décès 31 première communions
II donna sa démission après l’achèvement de l’Eglise actuelle.

Gonfaron, du latin Gonfanono, Gontofanono, qu’il porte dans les chartes
En 1143. Le Pape Innocent II confirme au monastère de St André d’Avignon la possession de l’Eglise de St Sépulcre à Gonfaron
.
L’an 1150, Raimond Bérenger confirme à Hugues prévôt de Pignans et à ses frères le don que Bérenger, son frère, leur avait fait de sa maison située à Pignans et l’acquisition qu’ils avaient faite du lieu de Gonfaron et de son terroir pour 2000 sols liguriens et une mule 2000 sols d’or Melgoriens.

En 1178 Le Pape Alexandre III confirme au monastère de St André d’Avignon la possession de l’Eglise de St Sépulcre de Gonfaron.

En 1185 (mars) Alphonse II, roi d ‘ Aragon, comte de Barcelone, monarque de Provence donne au Prévôt de Pignans et à son église tout le village de Cagnosc.
Cagnosc.Castrum de Cagnosco hameau entre Gonfaron et le Luc appartenait à l’ordre de Malte, son église avait St Jacques pour titulaire.Il y avait aussi une chapelle nommée St Jean de Cagnosc dont le chapitre de Pignans retirait 4 charges de blé par an

En 1188 Le Pape Clément III confirme au Prévôt de Pignans la possession des églises de St Jacques et de St Jean de Cagnosc de l’église de Maraval et le Castrum de Gonfaron avec ses églises et leurs dépendances.

En 1235 en cas de guerre Gonfaron devait fournir au comte de Provence 1 fantassin et Cagnosc 1 cavalier.

En 1251 St Quinis était encore centre paroissial .L’Eglise paroissiale qui était, avant la nouvelle, a du être construite dans la 2° moitié du XIII siècle.

En 1564 René de Savoie chef des Huguenots de Provence vend la juridiction de Pignans…Gonfaron…à Louis de Cortès pour 1117 écus.

Le service religieux s’est fait jusque vers 1580 à l’Eglise de Cagnosc qui avait été plus important que Gonfaron. En 1582 l’Eglise de St Jacques était encore debout elle fut réparée et on y célébrait la Messe St Jacques de Cagnosc En 1605 la chapelle de S Sépulcre servait encore

Elle (l’église paroissiale qui était avant la nouvelle) fut restaurée et agrandie en 1766.

En 1769, lors d’une visite de Mgr de Bausset les exercices se faisaient toujours à la chapelle des Pénitents quoique l’Eglise fut réparée. L’évêque ordonne de les faire à la paroisse. La chapelle de St Pons est interdite. St Sépulcre est en ruine. St Jacques St Jean St Quinis.N.D du Figuier sont trouvés en bon état.

Mr Olivier Charles de 1834.1843.fut curé de Gonfaron

En 1837 le conseil municipal demande au conseil de fabrique son agrément pour la réduction du devant du presbytère pour le mettre à l’alignement des maisons. Dans cette nouvelle disposition la porte d’entrée qui était du côté de la fontaine fut ouverte sur la route nationale.

En 1839 il (Mr Olivier Charles) suscite une 3° délibération du conseil de fabrique pour la construction d’une nouvelle église.

En 1840.42.45. Le conseil de fabrique demande à plusieurs reprises de faire bâtir une autre église.
C’est le 3 Avril 1842 qu’a lieu une délibération du conseil de fabrique pour demander que la commune fasse démolir le pic de St Quinis avec la chapelle qui menacent les habitations situées en dessous.

Enfin en 1842 le conseil de fabrique décide d’abattre la chapelle de St. Quinis menaçant par sa chute les maisons situées en dessous.

Mr Paul Joseph Louis Apollinaire 1843.1849 fait une 4° demande au conseil de fabrique pour la construction d’une nouvelle église.
Dans sa délibération du 6 juillet 1845 le conseil municipal décide de faire mettre le projet à l’étude. Grande opposition de la population.
En 1845 le 7 Août les époux Laure s’engagent par écrit à céder gratuitement le terrain pour la nouvelle glise. Le 10 Août le conseil municipal accepte le don. Ici figure la signature d’Alexis Benestan. Mais les habitants s’opposent à cet emplacement.

C’est en 1849 que la municipalité sur la demande du conseil de fabrique fit démolir la chapelle (de St Quinis), abaissa le pic à la hauteur des maisons et la fit reconstruire en ouvrant sur le midi la porte qui était avant sur le couchant.

Le tableau qui orne St Quinis est l’oeuvre de Mr Reynoard Louis Calixte né à Brignoles et qui fut curé de Gonfaron de 1849 à 1853.

Et la révolution de 48 arrive. Puis 1851.

En 1853 Procès entre Pignans et Gonfaron pour ND des Anges. Gonfaron perd son procès.

Mr Giraud Zacharie Honoré Joseph curé de Gonfaron de 1853 à 1861. Sous son ministère 2 nouvelles demandes pour la construction de la nouvelle église furent faites au conseil municipal en 1857 et en 1861
En 1856 à la suite d’une mission Plantation de la Croix en fer du quartier de la Calade

Mr Proal Marie César curé de Gonfaron de 1861 à 1872.

En 1862. Le 19 Oct. Bénédiction et pose de la 1ère pierre de la nouvelle église par Mr Bornier (ou arnier?) vicaire général. Mr Alexis Bénestan étant Maire. Sous la pierre de fondation angle gauche, boite en plomb, avec procès verbal sur parchemin et pièce de monnaie de Napoléon III.

Le 18 Juillet 1865 Consécration de la nouvelle église Le 20 Oct 1866 érection du chemin de Croix de la nouvelle église.

(Mr Proal) assiste à l’érection de la nouvelle église et en orne l’intérieur de 7 autels, une chaire, un confessionnal et un vestiaire dans la sacristie. Il acheta aussi un bel ostensoir et divers ornements. Tout cela grâce à la générosité des habitants fiers de leur nouvelle église

En Oct 1868, les religieuses de la Sagesse sont chargées de la direction de l’école communale des filles.
En oct 1872 retour des frères Maristes comme instituteurs libres.

De 1872 à 1880 Mr Aude Charles Joseph fut curé de Gonfaron et c’est pendant son ministère que fut refaite la toiture qui déjà menaçait ruine. Un emprunt du conseil de fabrique de 4000 F mis 16 ans à être couvert.
En 1873 tentative d’effraction à l’église.

En 1879.Abandon complet de la vieille église dont la toiture est effondrée. La vieille Eglise, dont une partie avait été conservée pour servir de chapelle, faute de crédit s’effondra en 1879.

Le carrelage de la nouvelle Eglise fut refait avec la générosité des habitants en 1878.
C’est aussi à Mr Aude que l’on doit d’avoir la statue de la Ste Vierge reproduction de la Vierge de Murillo

Mr Aude mourut le 9 No.1880 à 64 ans.

Mr Barret curé de Gonfaron de 1880 à 1886, eut pour vicaire Mr l’abbé Sumien de Barjols, qui quitta Gonfaron lorsque vint Mr Martignon curé de Gonfaron de 1886 à 1892.

Le 10 Août 1890 Bénédiction du nouveau cimetière

En 1892 Réfection de la toiture de St Quinis.
Elle (la chapelle de St Quinis) subit d’importantes réparations en 1893.
En 1895, Erection de la tribune de St Quinis La tribune a été établie en 1895
En 1896 bénédiction du Calvaire, statues grille

27 Sept 1896.Inauguration des grandes orgues.
Mr l’abbé Sumien fut nommé vicaire à Cotignac, puis vicaire à St Pierre à Toulon en 1891, et enfin aumônier des frères maristes au Luc en 1896. Il mourut à Barjols le 6 Octobre 1897.

Fin__________________________________________________________

Liste des curés

TABLEAU HISTORIQUE DE LA PAROISSE DE GONFARON

Ce qui suit est la transcription intégrale d’un texte écrit sur un panneau d’environ 1 m de large et de 1,2 m de haut qui se trouve dans l’église de Gonfaron. Il est surmonté d’un fronton triangulaire avec une croix et le titre ci-dessus. Il est divisé en 6 colonnes séparées par des moulures et larges respectivement de 10,10, 22, 22 ,10 et 10 cm de large.

En haut des 2 colonnes centrales, il est écrit : faits historiques.
Les deux premières colonnes donnent les noms des différents prieurs, vicaires,secondaires et chapelains qui se sont succédés dans les différents lieux de culte de la paroisse.

Les deux colonnes centrales relatent un certain nombre de faits historiques.

La cinquième colonne donne la liste des curés de 1802 à 1892.
On peut penser que ce tableau a été réalisé sous le ministère de l’abbé Espitalier, devenu curé de Gonfaron en 1892.

La sixième colonne donne la liste des bienfaiteurs décédés.Elle ne concerne, semble-t-il que le 19 ème siècle.
—————————————————————-
Prieurs de l’église paroissiale S.Pons,S.Quinis et Saint Sépulchre
1415 Jean Bernard assiste au chapitre général de la collé giale de Pignans
1533 1538 Georges Imbert clerc du Luc,fils d’Amédée Imbert con seiller à la cour d’Aix,frère d’Antoine Filholi.dit Imbert,archevêque d’Aix,étant aussi prieur de S.Pierre et Ste Catherine du Luc et vicaire perpétuel de Consé gudes,diocèse de Grasse
1550 1565 Jacques Botry
1565 1582 Pierre Théodoric de Ragueneau évêque de Marseille et prieur de Cogolin
1582 1586 Philippe Bosquet chanoine d’Aix
1586 1592 Nicolas de Brange
1592 1599 Jean Raynaud prêtre de La Ciotat,bénéficier aux Accoules à Marseille
1599 1605 Martin Durand religieux de Saint Victor
1605 1622 Charles Grisolle prêtre de Garéoult,bénéficier de la Major à Marseille
1622 1625 Jean Louis Valleran
1625 1652 Honoré Durand religieux de Saint Victor
1652 1688 Pierre de Barbaroux prêtre de Marseille
1688 1726 Jacques Claude de Rigouard
1726 1760 Jacques Joseph de Rigouard,clerc de Paris
1760 1770 Henri François de Danhan curé de Brignoles
1770 1790 François Paul Barthélémy d’Hotteman chanoine de Pignans mourut chanoine de Fréjus et vicaire général le 24 octobre 1828 ….
Vicaires perpétuels ou curés
1572 1584 Pierre Muraire prêtre de Barjols
1584 1591 Pierre Augier prêtre du Cannet•
1591 1594 Gaspard Tarascon prêtre de Gonfaron
1594 1596 Jean Baptiste Broquier
1596 1602 Pierre Cougourdan prêtre d’Aiguines,chanoine de Pignans
1602 Robert Aycard meurt la même année
1602 1634 Pierre » Peyron prêtre de Moustiers
1634 1692 Pierre Jean Peyron,neveu du précédent;!! avait le ti tre de professeur de théologie ; désirant prendre le grade de docteur,il mit à sa place comme pro-curé An toine Pierrugues et alla continuer ses études
1692 1720 Jean Bousquet,prêtre du diocèse de Toulon,étant se condaire dans la paroisse depuis 1689,il était ba chelier en droit;il laissa en mourant 15 livres au S.Sacrement,10 à S.Pons,10 à S.Eloi.10 aux pénitents
1720 1758 Joseph Adrien meurt au mois d’août à Gonfaron
1758 1792 Joseph Charles,chapelain de N D de Consolation au Luc; prête serment à la constitution civile du clergé, remet le 24 nov.1792 les registres de la paroisse à la municipalité et meurt peu de temps après à la sui te des troubles que lui causèrent ces tristes événements .
———————————————————–
Secondaire
1602 André German,prêtre du Luc
1625 1627 Raimond Choque prêtre de (Trans ?)
1625 Louis Paul prêtre de Brignoles
1637 Marius Coppini prêtre de Moustiers
1662 Claude Miollis
1674 Honoré Barralier prêtre de Cuers
1675 1679 Louis Rousse prêtre de Gonfaron
1688 1712 Jean Baptiste Tournaire prêtre de Gonfaron
1689 1692 Jean Bosquet devient curé
1696 Pierre Martin
1697 Jean Gueit,prêtre de Toulon
1700 Joseph Olivier
1701 Pierre Clair
1729 1732 Jean-Baptiste Brun prêtre de Gonfaron
1758 Jean-Baptiste Anr&lric
1790 Jean Baptiste Aubert devient curé de Gonfaron après la révolution
1790 Jean Joseph Martre prêtre de Gonfaron prête le ser ment;devient curé de Gonfaron après la révolution. Prieurs de N.D. du Figuier
1415 Constant Renelly chanoine de Pignans assiste au cha pitre général
1568 1573 Louis Berard chanoine de Pignans
1573 1590 Gaspard Berard prieur claustral de Pignans
1590 1624 Gaspard Turrel chanoine de Pignans
1624 Pierre Amiel Id.
1683 1689 Jean Jonquier Id.
1689 1690 Pierre de Vallavieille clerc de Toulon chanoine d’Hyères
1690 lu93 Joseph Portails docteur en théologie, chanoine d ‘ H y è r e s
1693 1756 Jean Baptiste Laurent clerc d’Hyères,prêtre de l’Ora toire,vicaire général de Maçon
1756 Joseph Belion prêtre de Bourg en Bresse Prieurs de Saint Jean de Cagnosc
1246 Pierre de la Tour est témoin à la délimitation des terres de Besse et de Carnoules (Cartulaire de S.Vic tor ch 1035)
1415 Ant.oine Raynaud , chanoine de Pignans , assiste au chapi tre général
1562 1582 Jean Baptiste de Vins
1582 1586 Barthélémy Martin chanoine de Pignans
1586 1593 Jean Gayrard Id.prêtre de Correns
1593 1594 Laurent Chambeiron chanoine de Pigans
1594 1606 François Boutin de Camps recteur de N D dis Salles à Cogolin
1606 1612 Honoré Boutin de Camps
1612 1626 Louis Valeran de Solliès,docteur en théologie
1626 1628 Henri Valeran de Solliès
1628 1652 Jean Mège chanoine de Pignans
1652 1697 Honoré Ricard Id.
1697 1747 François Ferand clerc de Brignoles
1747 1756 Jacques Fanton chanoine théologal d’Avignon
1758 Louis Henri Fanton prêtre de Brignoles,père de la doctrine chrétienne,frère du précédent Prieurs de Saint Jacques de Cagnosc
1681 (sans doute:1581) Jean Baptiste de Vins
1581 Honoré Verdillon de Cabasse
1596 Dominique Thomas chanoine de Pignans
1596 Guillaume Dopie Capiscol de Pignans

1 o o S 13 a 1-1: h a /. a r A n d r é (illisible)
1668 – Louis P u e c h clerc d’Aix Chapelains de Saint Quinis
1645 1684 Barthélémy Forson
1684 1712 Joseph Forson
1712 1737 Jean Baptiste Tournaire
1737 1758 Joseph Adrien vicaire perpétuel de Gonfaron
1758 1790 Jean-Baptiste Girand (ou Giraud?) vicaire perpétuel du Cannet
—————————————————————
Chapelains de Saint Martin et Saint Antoine
1507 Jacques Richaud
1534 Barthélémy Gauffred
1572 1580 Gaspard Tarascon devient vicaire perpétuel de Gonfaron
1580 1591 Pierre Augier
1591 Jean Augier
1624 1637 Honoré Boyer prêtre de Gonfaron
1637 1638 Honoré Serret prieur de la Garde-Freinet
1638 1680 Honoré Carrassan clerc de Gonfaron ordonné prêtre en 1647
1680 1695 Jean-Baptiste Vidai prêtre de Gonfaron
1695 1704 Antoine Chautard chapelain de Ste Brigitte et de S. Antoine de Callas et des onze mille vierges du Luc
1704 1709 Jacques Natte,prêtre du Luc
1709 Louis Bouregan prêtre docteur en théologie, directeur au grand séminaire né à Pignans
1713 Jean Bousquet vicaire de Gonfaron
1717 Guillaume Gattus ecclésiastique de Lorgues
1726 Jean Baptiste de Castellane sous diacre du diocèse de Poitiers neveu de l’évêque de Fréjus

Curés suite de a liste
1802 Bech
1804 Aubert Jean Baptiste, était vicaire avant la Révolution, mourut curé de Gonfaron le _ mai 1807 âgé de 45 ans
1807 Martre Jean Joseph né à Gonfaron,était vicaire avant la Révolution,mourut curé de Gonfaron le 21 mars 1828,à l’âge de 76 ans
1828 Constant Pierre né à Artignosc décédé curé du Plan de la Tour le 25 février 188_ à l’âge de 82 ans
1830 Bertrand Pierre né à Vence décédé curé archiprêtre de Toulon
1834 Olivier L o 1 i s né au Broc
1843 Paul Emile né à Correns en ___ 1804,devient curé de la Motte, mort à Correns
1849 Raymond Callixte
1853 Gira-ud Zacharie né à Entrecasteaux décédé curé doyen de Gri maud le 11 décembre 1888
1861 Proal Mari César né à Roquebrune en 1823,devient curé de la Cadière.est actuellement à la retraite à Roquebrune.
1872 Aude Charles Stanislas né à Tourves en 1816,était curé de la Cadière, meurt à Gonfaron le 9 novembre 1880 à l’âge de 64 ans.
1880 Barret Baptistin Romain, né au Muy en 1831 ,était curé de Cogolin, meurt curé de la Garde de Toulon le 1 novembre 1886 six mois après son départ de Gonfaron
1886 Martgnon Louis Op__ né à Lorgues en 1829 était curé d’Entrecasteaux, devient curé de Puget sur Argens
1892 Espitalier Jean Joseph Hippolyte né à Fréjus en 1844 était curé de Puget sur Argens
———————————————————

Faits historiques : ((cette partie a servi apparement aux notes de M. Benestan)

Les premiers habitants de Gonfaron vivaient dans les grottes de la Caronotte où on a trouvé des outils en pierre et des ossements humains. Les blocs superposés qu’on y voit encore sont les restes d’un camp retranché qui fut établi sur ces hauteurs

.L’étymologie du nom de Gonfaron appelé castrum de Gonfanono ou Gontofanono dans les vieilles chartes,de fanum temple et Gonto montée ( ou: montre ? ) qu’il y avait autrefois au sommet de la Caronot te un temple dédié à une divinité païenne appelée Gontès.

VI°siècle. D’après la tradition, Saint Quinis, pendant ou après son séjour dans la solitude de Camps, serait venu prêcher l’Evangile aux habitants de Gonfaron.

X »siècle. Richelde, veuve de Giren, prince de Riez, donne au monastère de S.Victor trois vignes ayant pour limites, au sud le ruisseau
de l’Aille (aia).au nord le chemin public (Cart.de S Victor ch 586) Ces terres formèrent dès ce jour le prieuré de Saint Sépulcre ( id). Un habitant, nommé Pons, donne à S.Victor une des trois ferrages qu’il possède dans le Château du village (id ch.587). C’est l’origine du prieuré de Saint Pons. Bientôt ce prieuré uni à celui de S.Sépulcre et de S.Quinis, église du château du village, forma le prieuré paroissial de Gonfaron.

XI°siècle. Guitbert et ses fils donnent au monastère de S.Victor ce qu’ils ont sur l’église de S.Jean de Cagnosc (id ch 331,332)
1150 Raimond Bérenger, comte de Provence, confirme au prévôt de Pignans l’acquisition qu’il avait faite pour lui et son chapitre du lieu de Gonfaron, pour 2000 sous et une mule (Girardin Deser. (ou Descr. ?) p.271)
1152 le 7 avril, le pape Eugène IIIet en novembre
1188, Clément III confirment au prévôt et aux chanoines de Pigans l’église de Gonfa ron avec les autres églises et dépendances, celles de S. Michel, de S. Jacques, de S .Jean de Cagnosc et de Maraval.
1185 et 1234 Le comte de Provence donne au prévôt de Pignans la Seigneurie de Gonfaron et celle de Cagnosc.
1235 Les statuts de Fréjus ordonnaient qu’en cas de guerre,Gonfaron fourni_ un fantassin et Cagnosc un cavalier
1251 Dans un procès survenu entre l’évêque de Fréjus et le prévôt de Pignans, le juge ecclésiastique décide que quand le chanoine curé de Pignans ne se rendrait pas au synode, le prêtre chargé de l’église Saint Quinis de Gonfaron répondrait pour lui.

XIV°siècle Le prieur de Gonfaron donnait cinq livres pour subsides au roi, 1’hôpi tal treize sous la chatellanie (ou chatellaine ?) de
Cagnosc quatre livres et l’église trente-deux sous (Gallia Novissi ma Albani_)
1352 Guigues de Mourgues,prévôt de Pignans, prête hommage et fidé lité à la reine Jeanne pour les terres de Gonfaron (Girardin Descr. P.233)
1401 Dans le livre rouge, le prieur de Gonfaron est taxé d’un cens annuel de quatre (sextiers) de blé et d’autant d’orges envers l’vêque. Cagnosc devant en donner huit.

XV°siècle Construction d’une nouvelle église paroissiale
1546 ‘2° dimanche d’août, visite pastorale de Barthélémy Portalengi,évêque auxiliaire de François des Ursins, évêque de Fréjus. Le prélat fait une ordination.
1564 1586 La Seigneurie de Gonfaron passe de la prévôté de Pignansà la famille de René de Savoie; elle revient ensuite au prévôt et devient l’apanage des comtes du Luc.
1572 Fondation du Vicariat perpétuel par le prieur Frédéric de Ragueneau. Le vicaire devra (tenir ?) avec lui deux prêtres et un diacre ou sacristain
1601 17 juin Visite de Barthélémy de Cormelin. Le St Sacrement est tenu dans un petit coffre de bois garni de taffetas. Il y a dans l’église un grand rétable de N.D.Hors la ville sont les deux chapelles démolies de S.Antoine, et S.Martin
1627 5 septembre Erection de la confrérie du S.Rosaire par le P. Honoré Fulconis,religieux du couvent de S.Maximin, sur la demande d’Esprit Forjon, bailli, Denys Fabre et Honoré Rousse, consuls,assistés de Balthazar Boyer, Charles Rousse, bourgeois, Balthazar Fabre, Claude Boyer, Honoré Forjon et autres particuliers de Gonfaron.
1645 14 fév. Fondation de la Chapellanie de Saint Quinis par J.B. Forjon, rendant 200 livres par an avec obligation de dire tous les
jours la messe à la chapelle
1656 Réparations à la chapelle de Saint Quinis qui menaçait ruine
1656 Agrandissement de l’église paroissiale
1657 Confection d’un rétable en bois doré pour l’autel du S.Ro saire et d’un autre pour S.Eloi.
1659 Dans l’inventaire du mobilier de l’église par le prieur, il est parié d’un reliquaire en forme de sépulcre dans lequel sont des reliques de Saint Quinis.
1659 9 mai. Visite pastorale de Zongo Ondedei.Plainte des consuls de ce que la messe ne se dit plus à la chapelle de S.Jean de Cagnosc. Ordre au curé d’assister aux processions qui se font à N.D. du Figuier la 1ère ou 2ème fête de Pâques et le jour de l’Assomption.Permission aux pénitents de se faire enterrer dans leur chapelle.
1667 19 janv. 2ème visite de Zongo Ondedei. L’évêque visite la chapelle de S.Quinis qu’il trouve en bon état,confirme le lendemain et donne la tonsure à quelques jeunes de la paroisse, érige la confrérie du S.Sacrement qui n’existait pas,autorise (la vé-(trou dans le papier))-nération et la procession du S.Sacrement tous les 3èmes Dimanches du mois
1665 Après un long procès, réunion de la Seigneurie de Gonfaron à la prévôté de Pignans
1669 25 oct. 3ème Visite de Zongo Ondedei qui*communie un grand nombre de personnes et ordonne au curé, sous peine d’une amende de 20 sous pour les pauvres, de faire dire tous les jours la messe à l’A (??)
1669 Le prieur Barbaroux fonde la confrérie de la charité et lui fait don en 1675 de la somme de 300 livres.
1671 14 août Fondation d’une messe à dire tous les Dimanches et jours de fêtes à la chapelle des pénitents blancs l’emplacement de cette chapelle est l’hôtel de ville)
1672 Confection du Me autel de l’église paroissiale à quatre colonnes torses
1673 3 nov. 4ème Visite pastorale de Zongo Ondedei
1675 Etablissement de la première horloge publique à Gonfaron
1677 10 février. Visite de Benoît de Clermont.L’église est sale et mal entretenue. La chapelle de S.Pons a la toiture en ruine; celle de S Quinis est en bon état. Les enfants ont été préparés à la con firmation par deux missionaires que l’évêque a envoyés ; l’évêque défend au M° d’école de recevoir avec les garçons des filles au dessus de sept ans ;il trouve la Sage-femme bien instruite sur la manière de baptiser.
1680 II mai Jean Huart fonde une neuvaine de messes à la chapelle de l’Assomption des pénitents blancs.
1686 17 mars Visite pastorale de Luc d’Aquin

1703 9 mai Visite pastorale d’Hercule de Fleury
1710 2 avril Joseph Vairac chanoine et vicaire général de Fréjus, à ce délégué par M._____ le Pape,met en possession de la Seigneurie de Gonfaron le P.Piajar, jésuite, supérieur du séminaire de la marine à Toulon auquel le roi avait annexé la prévoté de Pignans et les Seigneuries de Pigans, Besse, Carnoules et Gonfaron qui en relevaient
1718 13 mai 1ère Visite de Joseph de Castellane; loge chez Menjand bourgeois.
1741 23 avril Visite de Martin du Bellay.Gonfaron avait 440 communiants
1769 Imai Visite d’Emmanuel de Beausset.L’évêque interdit la chapelle de S Pons, trouve en bon état celles de S.Jacques, de S.Jean, de ND du Figuier et de S.Quinis.
1790 II résulte de l’inventaire de l’église dressé par les officiers municipaux qu’il y avait outre le Me autel, celui du Rosaire, de S. Joseph, de S.Pierre, de S.Quinis et du Purgatoire. Le curé avait 1375 li vres de revenu et 222 livres pour l’entretien
1792 24 nov Le curé Charles remet à la municipalité les registres de baptêmes, mariages et décès; il prête le serment constitutionnel devant l’arbre de la liberté et (meurt ?) de regret peu de temp après

1804 5 août Installation par M le curé Aubert du premier conseil de fabrique composé de MM.Jean Bt Brun, Mathieu Falgas, Joseph Aubert, Jean Bt Martre et Quinis Vidai
1828 25 mai Erection de la Congrégation de la Sainte Vierge
1832 3 juin Voeu émis pour la première fois par le conseil de fabrique pour la construction d’une nouvelle église et renouvelé en 1833, 1839, 1845, 1857 et 1860
1833 30 juin Visite pastorale de Mgr Michel.Le prélat donne le sa crement de confirmation à 101 personnes jeunes ou âgées
1834 Restauration de Notre Dame du Figuier
1842 2e Visite pastorale de Mgr Michel : 72 hommes ou garçons et 141 femmes ou filles reçoivent le sacrement de Confirmation.
1848 et 1849 Démolition de l’ancienne chapelle de Saint Quinis dont l’accès était devenu dangereux à cause de l’émiettement du
pic sur lequel elle était placée et construction de la chapelle actuelle.
1852 Etablissement des frères maristes comme instituteurs communaux sous la direction du frère Jean Marie décédé à Gonfaron le 23 nov 1886 et regretté de tous les habitants
1856 Mission prêchée par les PP. Viala et Richard,oblats de Marie Immaculée. Plantation de la Croix
1861 21 mai Visite pastorale de Mgr Jordany
1862 19 octobre.Pose de la première pierre de la nouvelle église par M.Barnieu vicaire général
1865 18 juillet Consécration de la nouvelle église par Mgr Jordany en présence de plus de soixante prêtres
1866 Fondation de 12 messes de Requiem pour les bienfaiteurs de la nouvelle église.(Les dons s’étaient élevés à la somme de quarante mille francs)
1866 20 septembre. Erection du chemin de la croix et de l’autel privilégié ou maître autel
1868 23 mai Visite pastorale de Mgr Jordany
1869 Choix des Soeurs de la Sagesse comme institutrices communales
1870 Laïcisation des Ecoles des Frères et des Soeurs
1873 29 mai Visite pastorale de Mgr Jordany
1873 Jubilé prêché par le P.Moreau,dominicain et établissement de 1’archiconfrérie du Saint Rosaire
1876 18 nov Visite pastorale de Mgr Terris
1878 19 mai 2è Visite pastorale de Mgr Terris
1879 Ruine totale et abandon de la vieille église
1881 Nomination de M.l’abbé Sumien au vicariat de Gonfaron dont le conseil de fabrique avait seul reconnu la création.Ce poste n’a plus de titulaire depuis 1886
1881 13 mai Visite pastorale de Mgr Terris
1885 12 avril Visite pastorale de Mgr Jourdan de la Passardièreévêque de Roséa, délégué de Mgr Terris.
1887 7 février Arrêté municipal signé:Jules interdisant les processions
1889 18 juin Visite pastorale de Mgr Oury
1890 10 août Bénédiction du nouveau cimetière
1893 Restauration de la chapelle de Saint Quinis
1893 11 mai Visite pastorale de Mgr Mignot
1895 Erection de l’autel du Sacré-Coeur. Bénédiction de la statue de Saint Antoine de Padoue
1895-1896 Restauration et décorations de 1’église.Erection du calvaire.Bénédiction des statues de S.Pierre, de S.Léonce, de S.Louis et de Ste Rosseline. Fête solennelle le 16 février 1896.
1896 27 septembre.Inauguration et Bénédiction des Orgues sous la haute présidence de Mgr Mignot.
—————————————-

Bienfaiteurs décédés:

M.le chanoine Bertrand ancien curé de Gonfaron
M le chanoine Vidai ex.aumônier de la marine ,né à Gonfaron
M.Auméran curé de Flayosc,.__ , _à Gonfaron
M.Méric Laurent fabricien
M Alexis Benestan ancien maire
Me Eugénie Carrassan
Mlle Caroline Vidai
Me Emilie Vian
Mlle Emilie Chambeiron
Me Dorothée Reboul
Me Eugénie Fortuné
Me Louise Riquier
Me (ou Mlle) Rosalie Dany
Me Eulalie Allègre
Me (ou Mlle) Rosé Constant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *